Accord temps de travail : travail le dimanche et de soirée Pas de Rolex pour le Comex 2

Accord temps de travail : travail le dimanche et de soirée  Pas de Rolex pour le Comex 2

Accord temps de travail : travail le dimanche et de soirée

Pas de Rolex pour le Comex (2)

 

Cher (e)s collègues, 

Nous faisons face à une direction inflexible et cynique dans la négociation sur l’accord temps de travail/travail le dimanche et de soirée.

 

  • Refus de prolonger l’accord temps de travail existant au 30 juin 2016 ce qui permettrait au CE et aux CHSCT de Lyon et de Levallois de mener à bien leur consultation.

 

  • Refus de la prise en compte du temps de trajet comme temps de travail pour les déplacements des salariés de province pour des formations ou séminaire au siège ou ailleurs (certains salariés se lèvent à 5h pour venir en formation).

 

  • Refus de l’augmentation de la majoration du salaire pour les salariés travaillant les jours fériés. (125% au lieu de 100% actuellement)

 

  • Refus d’ajouter un repos compensateur à la majoration du travail le dimanche.

 

  • Refus de permettre aux salariés de faire des formations dans le cadre du CPF (ancien DIF) sur leur temps de travail.

 

  • Refus d’intégrer le secrétaire CE et les secrétaires des CHSCT de Levallois-Perret et de Lyon dans la commission de suivi du temps de travail.

 

Et pire :  

-Refus de la prise en charge du transport pour les salariés travaillant en soirée alors que le code du travail l’impose pour garantir la sécurité des salariés.  

 

Pourquoi ces refus? 

A chaque fois l’argument de la direction :

  • C’est hors budget
  • C’est un cout trop élevé.
  • Et si vous ne signez pas, attention il n’y aura plus de RTT.

 

C’est SCANDALEUX !

La sécurité des salariés, c’est trop cher pour la direction de TUI France !!! 

 

Mais surtout ça risque de baisser les primes et bonus de la direction !!!

 

Car ce qui est encore plus scandaleux, c’est que, en parallèle, nous avons appris que les membres du Comex allaient palper  

une prime de plus de 800 000 € !!!

 

Sans parler du « golden parachute » ou « golden hello » de 1 million d’euros en action TUIGroup qui apparaitrait dans les comptes au profit de notre PDG.

 

 

Pour le Comex, il y a du pognon !!!

Pour racheter Transat, il y a du pognon !!!

Mais pour la sécurité et les intérêts des salariés là, il n’y a plus de pognon !!!

 

Aujourd'hui, la CGT dit, ça suffit !!!

Et encore une fois:

"PAS DE ROLEX POUR LE COMEX"

 

 

Si malgré votre soutien et vos actions, une issue favorable pour nous les salariés, n’est pas trouvée d’ici le 31 mai 2016, la CGT prendra ses responsabilités et s’opposera à la signature de cet accord au risque de revenir aux 35h réelles.  

Et la responsabilité de cette situation en incombera à la direction.

 

Comme d’habitude, vos réactions à cgt@tuifrance.com  en vue  de monter une action collective. 

#pasderolexpourlecomex